facebook 32x32 twitter 32x32 youtube 32x32 rss 32x32

Édith Piaf: Roulez Tambours (Drum Roll)

Roulez Tambours

Allez, roulez, roulez tambours
Pour ceux qui meurent chaque jour,
Pour ceux qui pleurent dans les faubourgs,
Pour Hiroshima, Pearl Harbor,
Allez, roulez, roulez. Tambours
Ont roulé pour Napoléon,
Au son des fifres et des clairons.
Ils ont roulé pour tant de guerres
Et roulent sur la terre entière.
Ils roulent, roulent nuit et jour.
Quand rouleront-ils pour l'amour ?
Allez, roulez, roulez tambours...

J'ai vu, j'ai vu tant de misère
Et tant souffrir autour de moi
Que je ne me rappelle guère
Si la douleur était pour moi.
J'ai souvent vu trembler ma mère.
Je crois bien que c'était pour moi.
J'ai presque vu trembler mon père.
Il ne m'a jamais dit pourquoi...

Allez, roulez, roulez tambours
Pour ceux qui meurent chaque jour,
Pour ceux qui pleurent dans les faubourgs,
Pour Hiroshima, Pearl Harbor,
Allez, roulez, roulez. Tambours
Ont roulé pour Napoléon,
Au son des fifres et des clairons.
Ils ont roulé pour tant de guerres
Et roulent sur la terre entière.
Ils roulent, roulent nuit et jour.
Quand rouleront-ils pour l'amour ?
Allez, roulez, roulez tambours...

Entendez sonner les trompettes.
Elles partent de Jéricho.
Elles résonnent dans ma tête
Pour sangloter dans un écho.
Moi, je voudrais bien qu'elles chantent
Pour le garçon qui va m'aimer,
Pour mes amis dans la tourmente
Et pour ceux qui l'ont mérité...

Allez, roulez, roulez tambours
Pour ceux qui naissent chaque jour,
Pour ceux qui rient dans les faubourgs,
Pour Hiroshima mon amour...
Allez, roulez, roulez tambours.
Vous roulerez sous les chansons
Au rythme des accordéons.
Pour l'heure et pour la fin des guerres,
Roulerez sur la terre entière
Et moi je jouerai du tambour,
Et moi je chanterai l'amour,
Et moi je chanterai l'amour,
Et moi je chanterai l'amour...

Drum Roll

Go on, roll, drum roll
For those who die each day,
For those who cry in the outskirts,
For Hiroshima, Pearl Harbour,
Go on, roll, roll. The drums rolled
for Napoleon,
To the sound of fifes and bugles.
They rolled for so many wards
And they roll in the entire world.
They roll, they roll day and night.
When will they roll for love?
Go on, roll, drum roll...

I saw, I saw so much misery
And so much suffering around me
Which I don't remember a bit
If the pain was for me.
I often saw my mother tremble.
I believe so that it was for me.
I almost saw my father tremble.
He never told me why...

Go on, roll, drum roll
For those who die each day,
For those who cry in the outskirts,
For Hiroshima, Pearl Harbour,
Go on, roll, roll. The drums rolled
for Napoleon,
To the sound of fifes and bugles.
They rolled for so many wards
And they roll in the entire world.
They roll, they roll day and night.
When will they roll for love?
Go on, roll, drum roll...

Hear the trumpets strike.
They speak of Jéricho.
They echo in my head
For sobbing in an echo.
I want them so to sing
For the boy who will love me,
For my friends who are in the storm
And for those who deserve it...

Go on, roll, drum roll
For those who die each day,
For those who cry in the outskirts,
For Hiroshima, my love...
Go on, roll, drum roll
You play along to the songs
to the rhythm of the accordions.
For the hour and for the end of wars,
Roll in the entire world
And me, I'll play the drums,
And me, I'll sing of love,
And me, I'll sing of love,
And me, I'll sing of love...

Commemorating the centenary year of Édith Piaf's birth: A Life of No Regrets, a song by Heathcote Williams and Martin Wilkinson, celebrating Édith Piaf. Video & lyrics »